Workshop sur les outils pédagogiques

  • Workshop : Médiation des métabolismes agri-urbains
  • Dates : novembre 2018
  • Intervenants invités : Aliénor Morvan, enseignant DSSA In Situ Lab

 Sujet

L’extension des zones urbaines et l’industrialisation du secteur agro-alimentaire ont contribué à une dépossession progressive de savoirs et de savoirs-faire liés aux processus biologiques d’un besoin pourtant fondamental : se nourrir (croissance et décomposition des végétaux, reproduction animale, cycle de l’eau etc.). La raréfaction des terres arables amène à penser l’interpénétration de zones densément habitées et d’espaces de production alimentaire. Le développement de cette prochaine cohabitation suscite un besoin de médiation.

La médiation est un processus par lequel une expérience sensorielle se transforme en une connaissance intellectuelle. Elle implique l’intervention d’un tiers pour faciliter la circulation d’information, éclaircir ou rétablir des relations. Ce vecteur peut être humain, via le geste, le discours oral mais il peut s’accompagner ou se substituer par un élément matériel. Sa conception plastique doit donc s’imprégner du contenu pour mieux le restituer. L’enjeu est important mais la mise en œuvre de l’expérimentation légère et rapide permet une amélioration aisée du dispositif.

Milieu

Le workshop aura pour terrain de jeu la Ferme du plateau de Haye, dirigée par Alexandre Lamarque. Cette dernière est située en périphérie de Nancy, dans le quartier du Haut-du-Lièvre bénéficiant d’un plan de rénovation urbaine confié à Alexandre Chemetoff. Le lieu, inauguré le 14 avril dernier, se veut un prototype d’éco-construction tout autant qu’un laboratoire de pratiques agricoles durables et d’innovation sociale impliquant à la fois les habitants du quartier, les bailleurs sociaux, les associations et les élus.

Au delà d’une simple unité de production agricole, cette ferme urbaine a pour vocation la formation professionnelle, amateure et même scolaire. Lieu de vie, elle accueillera prochainement un restaurant, des moments de débats et de loisir. 

Objectif

 Les étudiants seront invités à se répartir par équipes selon une affinité d’intérêt pour l’un des pôles de la ferme : le potager, le verger, le poulailler, l’aquaponie, le compost, l’eau, l’énergie, les humains. Ils devront, dans un premier temps, appréhender les systèmes de fonctionnement grâce à un échange avec les référents-formateurs. Le médium le plus approprié devra ensuite être choisi en vue de la fabrication et de la mise en place d’un support de médiation dans la ferme. La restitution offrira l’occasion d’expérimenter la viabilité d’usage des projets devant une assemblée d’habitants du quartier.

Type de rendus attendus

Les productions pourront prendre la forme d’éléments de signalétique, schémas graphiques ou vidéos, animations, stop motion, maquettes de démonstration, cartographies, objets utilitaires, jeux, applications , protocoles d’atelier … Les étudiants et les étudiantes les plus motivé(es) peuvent envisager la poursuite du partenariat dans la perspective d’un projet de diplôme.